Le fantôme de Dublin – Olivier Larizza

Éditions Oskar (2013), 215 pages

Le fantôme du Dublin

 

Présentation de l’éditeur :

Gustave Faust, treize ans, part en vacances chez son grand-oncle d’Irlande. très vite, les événements prennent une tournure étrange. Pourquoi ce riche industriel à la retraite vit-il avec un valet austère dans un manoir délabré ? Celui-ci serait-il hanté, comme le prétend le vieil homme ? Et qui est donc, sur le portrait, cet aristocrate du dix-huitième siècle dont l’inquiétant regard d’émeraude lance des éclairs ? taraudé par le mystère, Gustave décide de mener l’enquête, sans se douter des péripéties extraordinaires qui l’attendent, ni des dangers qui le guettent…Un roman palpitant qui emporte son lecteur au-delà du réel.

 

Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est la fluidité de l’écriture, l’ambiance spectrale et bien évidemment les personnages typiques qui sont bien décrits. Nous avons le grand-oncle Edmons, homme très mystérieux mais à la fois agréable et son valet Watson qui lui est plutôt sinistre, dégageant une froideur. C’est en leur présence, que notre attachant héros va mené son enquête dans le manoir.
Aussi, avec les multiples rebondissements, je me suis laissée transporter dans l’histoire, tant le suspense est présent et intriguant. Bref, une lecture m’ayant tenue en haleine jusqu’à la fin.
En conclusion, c’est un très bon roman fantastique que je conseille aussi bien pour les jeunes lecteurs que pour les adultes.

L’homme a du mal à reconnaître qu’il y a des choses inexplicables, des choses qui échappent à sa maîtrise. On préfère traiter les gens de fous que de s’avouer ignorant.

Ce n’est pas parce que tu ne peux pas percevoir quelque chose que cette chose n’existe pas.

Parfois vous rencontrez quelqu’un et vous accrochez toute de suite : la présence de l’autre vous est agréable, naturelle, comme si vous l’aviez côtoyer toute votre vie. Vos rapports sont simples et détendus. Son nom et son visage se gravent dans votre cœur.

On ne sait pas où l’on va ni d’où l’on vient, mais on peut briller. Alors brille ! Et que ta lumière donne beaucoup de joie aux autres ! Qu’elle éclaire les nuits sombres de l’avenir…

Un grand merci à Entre les Pages pour ce sympathique roman : découvrez son avis ICI.

Publicités

4 réflexions sur “Le fantôme de Dublin – Olivier Larizza

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s