Les amants du Spoutnik – Haruki Murakami

Éditions 10/18 (2004), 270 pages

Les amants du Spoutnik

 

Présentation de l’éditeur :

K. est instituteur. Dès leur première rencontrer, il va aimer, désirer Sumire. Sans espoir de retour. Pour elle, ne compte que la littérature. Pourtant, un jour, une tornade amoureuse emporte la jeune fille quand son chemin croise celui de Miu. Cette femme mariée, plus âgée qu’elle, d’une beauté sophistiquée, va l’engager comme secrétaire particulière par amitié. Séduite jusqu’à l’obsession, Sumire accepte de l’accompagner en Europe. Elle correspond par lettres avec K., l’amoureux solitaire, puis, une nuit, un coup de fil le réveille : c’est Miu qui lui demande de la rejoindre en Grèce le plus vite possible. Sumire a disparu…


 

Ce roman d’Haruki Murakami traite l’amour non réciproque à travers trois personnages bien différents. Une histoire qui peut sembler banale mais par son écriture, l’auteur rend ce récit prenant en le narrant à travers K., jeune instituteur, discret, un peu philosophe et aimant lire. D’ailleurs c’est sa passion avec la lecture qui le rapproche de Sumire, une jeune fille se cherchant, vivant dans un monde imaginaire et peuplé de mots, car elle est convaincue qu’un jour elle deviendra écrivain. Celle-ci n’a jamais eu de rapport amoureux et c’est quand elle va rencontrer Miu, femme d’affaire dans la quarantaine, que sa vie va être chamboulée.
Le fait que le narrateur soit un des protagonistes de ce récit nous permet de mieux percevoir les sentiments de chacun et donc, on comprend mieux leur situation ainsi, on ne peut qu’avoir de la compassion pour eux.
Bref, j’ai été littéralement séduite par l’écriture poétique de l’auteur avec ce roman, j’avoue que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et il s’avère que c’est un véritable coup de cœur et cela grâce au challenge lui étant consacré auquel je participe.

De quelle expérience peut parler un écrivain qui ne connaît rien au désir amoureux ? C’est comme un cuisinier privé de goût.

Le plus utile dans la vie, c’est toujours ce qu’on a appris par ses propres efforts, et non la connaissance toute faite qu’on trouve dans les livres.

Si on ne pouvait plus donner son avis sur quelque chose sans l’avoir essayé, le monde deviendrait un endroit plutôt sinistre et dangereux.

Il semble que la plupart des gens n’éprouvent pas une telle crainte ou angoisse, et tentent au contraire, dès qu’on leur en donne l’occasion, de parler d’eux-mêmes avec une surprenante franchise.

Chacun d’entre nous a connu un événement particulier destiné à se dérouler à une certaine période de son existence, et une seule fois, comme une petite flamme venue l’éclairer.

coeurs

Challenge_Haruki_Murakami_chat logo-challenge-écrivains-japonais

Couleurs d'automne

Publicités

13 réflexions sur “Les amants du Spoutnik – Haruki Murakami

  1. La littérature asiatique est probablement celle qui me touche le moins, du coup cet auteur n’est encore jamais entré dans ma biblio. IL y a toujours une dimension poétique dans l’écriture qui ne me parle pas … c’est comme ça, question d’affinités je suppose !

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Challenge Écrivains japonais d’hier et d’aujourd’hui : Billet récapitulatif de septembre 2014 | Adalana's Imaginary World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s