Le Best-seller de la rentrée littéraire – Olivier Larizza

Éditions Andersen (2014), 225 pages

le-best-seller-de-la-rentree-litteraire-couv.indd

Présentation de l’éditeur :

Quel est l’hurluberlu qui a inventé la rentrée littéraire ? Si l’argent ne fait pas le bonheur, pourquoi les éditeurs n’en donnent-ils pas plus ? Comment un auteur traversant une période de vaches maigres peut-il faire un bœuf en librairie ? Et le grand Shakespeare, il chaussait du combien ?
Ces questions fondamentales tenaillent Octave Carezza, écrivain de 37 ans qui rêve d’écrire un best-seller et de trouver l’amour. Il lui arrive moult aventures rocambolesques avec ses lectrices, ses éditeurs, ses confrères croisés dans les salons du livre, cette drôle de dame qui s’appelle Inspiration ou encore l’e-book, invention fabuleuse qui va révolutionner nos vies avant de nous pousser à faire la révolution…
Avec un sens de l’humour irrésistible, Olivier Larizza brosse une satire épatante de nos mœurs littéraires.

Dans ce roman, on suit donc Octave Carezza dans son quotidien rempli d’obstacles. Il nous raconte ses déboires amoureux mais principalement son métier d’écrivain c’est-à-dire ses rencontres avec ses lecteurs lors des salons du livre et ses tractations avec les éditions. Ainsi, il nous parle de tout les sujets du monde littéraire en donnant également son avis sur les livres numériques.
« Le Best-seller de la rentrée littéraire » est un récit plein d’humour comportant des références sur des écrivains, dont pour certains il en a modifié l’orthographe de leur nom, et même si l’on devine de qui il s’agit, j’ai trouvé cela très amusant.
En conclusion, la lecture de ce livre original a été pour moi une vraie bouffée d’air pur tant il est absurde. Je ne peux que vous le conseiller !

La compatibilité chimique n’est donc pas tout dans un couple ; encore faut-il qu’il n’y ait pas d’électricité dans l’air.

Elle me dévisage en réfléchissant (ou fait mine de).

– Allez, tu le sais bien, quel âge j’ai : ma date de naissance figure sur Internet. Je suis sûr que tu m’as googelisé, hein ?

– Ça existe googeliser ?

– Non, mais je suis écrivain : j’ai le droit d’inventer des mots.

Andersen éditions

Rentrée littéraire 2014 Arche-de-Noe challenge

Publicités

2 réflexions sur “Le Best-seller de la rentrée littéraire – Olivier Larizza

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s