Cadavre 19 – Belinda Bauer

Éditions Fleuve (2014) – 377 pages

Cadavre 19

Présentation de l’éditeur :

Les cadavres ne parlent pas, paraît-il. Pourtant en salle d’autopsie, le cadavre n°19 a des choses à dire…

Ce jour-là, Patrick Fort, un étudiant en anatomie atteint du syndrome d’Asperger, doit déterminer la cause de la mort d’un homme. or le corps étendu sur la table de dissection s’apprête à lui livrer une histoire bien différente des conclusions officielles du légiste. Patrick est passionné, obsessionnel, il veut comprendre. Mais tandis qu’il tente d’exhumer une vérité que certains s’évertuent à cacher, il déterre nombre de secrets et mensonges, dont certains le concernent personnellement…


 

Ce roman est composé de deux histoires parallèles qui finissent par se rejoindre, il y a celle évidemment de notre héros Patrick Fort et celle de Samuel Galen, plongé dans le coma suite à un terrible accident de voiture. Ce dernier, se trouve au service de réanimation et même, s’il ne peut pas s’exprimer, il finit par retrouver sa conscience au moment de la scène du meurtre de son voisin, c’est alors qu’il va vivre dans la peur que cet individu dont il n’a pas vu son visage, lui réserve la même chose.
De son côté, Patrick, âgé de dix-huit ans, atteint du syndrome d’Asperger, décide de faire des études sur l’anatomie car suite au décès de son père, il a besoin de comprendre où vont les personnes après leur décès. Mais après quelques semaines à étudier le corps du cadavre n°19, Patrick se trouve confronter à tout autre chose, il est certain pour lui que cet homme n’est pas décédé d’une mort naturelle. C’est alors, que nous suivons un Patrick déterminé et prêt à tout pour élucider la véritable cause de ce décès.
Belinda Bauer a su dépeindre à merveille le syndrome d’Asperger à travers Patrick, car l’on ressent bien qu’il a dû mal parfois à s’exprimer et également à distinguer les émotions sur les visages… On ne peut alors qu’être attendri par ce personnage qui apporte une touche d’originalité et, une autre dimension à cette histoire.
Pour conclure, ce livre est une très belle découverte, tant l’intrigue est bien menée, sans temps mort et, elle est unique en son genre. Bref, une fois commencé, il est difficile de faire une pause dans sa lecture. Je ne peux que vous le recommander !

coeurschallenge les dames en noir Voisins, voisines

A vos nombres Arche-de-Noe challenge

Voir aussi l’avis de MyaRosa qui m’a donné l’envie de lire ce roman.

Publicités

9 réflexions sur “Cadavre 19 – Belinda Bauer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s