Un cri dans la nuit – Mary Higgins Clark

Éditions Le Livre de Poche (1996) – 311 pages

Un cri dans la nuit

 
 

Présentation de l’éditeur :

Jeune divorcée, Jenny se débat dans la vie pour élever ses deux petites filles. Lorsqu’elle fait la connaissance du beau, riche et irrésistible Erich Krueger, Jenny a le coup de foudre. Après une cour hâtive, Erich l’épouse et l’emmène avec ses filles chez lui, au Minnesota, dans une maison de rêve. Mais le bonheur de Jenny ne dure pas longtemps. Bientôt survient une succession d’incidents étranges et terrifiants ; le conte de fées tourne à l’épouvante…


 

Jenny, divorcée, est une jeune maman de deux petites filles Beth et Tina, elle travaille dans une galerie d’art à New-York où elle réside. Quant à Erich Krueger, c’est un peintre talentueux, au passé difficile et marqué par le décès de sa mère. Il reste tout de même un parfait gentleman et promet à Jenny et ses filles une vie de rêve dans le Minnesota. Mais, très vite ce bonheur prend une toute autre tournure, d’abord par des bizarreries dans le comportement d’Erich dont Jenny n’en tient pas trop vigueur au début, en se disant qu’il a souffert et que cela lui passera. Ensuite, petit à petit, ce dernier finit par dévoiler sa vraie nature, interdisant Jenny de discuter avec les autres, alors elle finit par s’isoler et à perdre confiance en elle. En plus, quand elle commence à s’apercevoir qu’elle est prise au piège dans son mariage, elle est enceinte.
C’est le cinquième Mary Higgins Clark que je lis et, je dois dire qu’une fois de plus je ne suis pas déçue. Cette intrigue est pleine de suspense, nous tenant en haleine jusqu’au dénouement. Aussi, étant à la place du personnage principal Jenny, on est plongé avec elle dans l’incertitude, ne sachant plus ce qui est réel ou pas. Bref, au fil des pages, l’angoisse augmente.
Quant aux personnages, l’auteure nous dépeint à merveille leur côté psychologique, ils sont tous crédibles et ont tous une place importante dans l’histoire.
En conclusion, j’ai dévoré ce livre dont l’intrigue est superbement bien ficelée et, je le recommande vivement à tous ceux qui admirent Mary Higgins Clark et, à ceux qui veulent la découvrir.

Pourquoi la plus anodine des taquineries vous semble-t-elle à double tranchant lorsque vous avez quelque chose à cacher ?

challenge les dames en noir Challenge thriller et polar

A vos nombres

Publicités

7 réflexions sur “Un cri dans la nuit – Mary Higgins Clark

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s