Nous sommes ceux du Refuge – Delphine Laurent

Éditions Oskar (2016), 273 pages

Nous sommes ceux du refuge
 

Présentation de l’éditeur :

Lucie Arlaud, 16 ans, n’est pas rentrée chez elle après le lycée. pourquoi cette fille de pasteur, sage et sérieuse, a-t-elle fugué ? C’est ce que cherche à découvrir l’inspecteur Grégory Muller. Les parents de Lucie, ses amis ou encore Nola, sa cousine et confidente, tous reconnaissent qu’elle n’était plus la même depuis quelque temps. Et si l’entourage de Lucie cachait de lourds secrets ? Car sous la surface se trouve une autre réalité…


 
 

Au début de ce roman, nous suivons Lucie à travers la forêt sans savoir où elle va ni pourquoi. C’est quand les parents font appel à la police pour signaler la disparition de leur fille, que l’on comprend qu’il s’agit certainement d’une fugue. Alors l’inspecteur Grégory Muller, chargé de l’enquête va s’investir à fond dans ses recherches, car cela lui rappelle un événement de son passé dont il n’a pas envie qu’il se reproduise à nouveau. Mais même en interrogeant les proches de l’adolescente, les pistes restent minces sur le lieu où elle pourrait se trouver.
Pendant ce temps-là, Lucie a atterri au Refuge, un endroit bien étrange, où les chances qu’on la retrouve sont quasiment nulles, mais elle est dans un lieu où le bonheur a l’air d’être au rendez-vous, et surtout elle va faire connaissance de Pierre, un jeune homme attendrissant qui va faire chavirer son cœur. C’est ainsi qu’entre eux, un lien d’amour très fort les unit au point où rien ne semble pouvoir les séparer, sauf que dans ce lieu il y a certaines règles à respecter.
Ce qui m’a toute de suite plu dans ce polar c’est que l’on suit d’un côté Grégory dans sa quête de retrouver Lucie, et de l’autre on suit cette dernière dans le Refuge. Du coup, en suivant Lucie, on plonge dans un autre monde dont les décors et le mode de vie nous sont très bien décrits. Et quand on suit l’inspecteur, on retourne dans le monde « réel » en apprenant davantage sur l’héroïne, et surtout on essaye également de comprendre pourquoi elle a fugué.
De plus, dans cette intrigue, les rebondissements sont nombreux, les personnages sont attachants, le Refuge est un lieu mystérieux, et l’histoire d’amour entre Lucie et Pierre est vraiment très belle.
En conclusion, j’ai adoré ce roman dont l’histoire m’a tenu en haleine, au point où je n’ai pas pu m’empêcher de le dévorer en quelques heures car j’avais hâte d’en connaître le dénouement qui est une réussite. Bref, c’est un livre dont j’en recommande vivement sa lecture, mais comme j’ai pu le voir, il est conseillé à partir de onze ans et pour moi je trouve que cela fait un peu jeune pour le lire, car il y a quand même des passages qui peuvent peut-être les heurter.

Personne n’a une vie parfaite, on a tous nos petits secrets, nos crève-cœur.

Il est des blessures qu’aucun pardon ne peut réellement faire oublier.

coeurs

oskar-éditeur

Voisins, voisines 2016

Publicités

8 réflexions sur “Nous sommes ceux du Refuge – Delphine Laurent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s