La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald

Éditions J’ai lu (2016) – 507 pages

La bibliothèque des coeurs cabossés

 

Présentation de l’éditeur :

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de biliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passer des vacances chez elle. À son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée.
Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque…grâce aux livres, bien sûr.

 

Malgré quelques petites longueurs, j’ai beaucoup apprécié ce roman car il s’en dégage un vrai hymne à la lecture puisque cet ouvrage regorge de références littéraires, nous donnant ainsi l’envie de découvrir des livres.
Quant à notre héroïne Sara, elle est très attachante, toutes lectrices sont censées s’identifier en elle. De plus, quand elle prend la décision d’ouvrir une librairie avec les livres que possédait Amy, cela prouve à quelle point la lecture peut nous servir de thérapie et quel point cela peut nous unir.
En conclusion, j’ai passé un agréable moment de lecture avec ce roman dont les personnages sont justes et attachants, avec en toile de fond une histoire d’amour sincère. Bref, à travers ces pages on vit à Broken Wheel et l’on a pas envie d’en partir.
Mon avis est peut-être court mais je ne suis pas capable de vous parler mieux de ce roman, la seule chose que je peux vous dire c’est qu’il abonde de bonne humeur, alors je ne peux que vous recommander de le découvrir.

Aucune catastrophe majeure ne peut se produire tant qu’on a des livres et de l’argent.

Voyager ouvre de fantastiques possibilités.

Il faut avoir un côté rêveur pour apprécier les livres, en tout cas au début.

C’est une pure perte de temps , douter de soi. Si vous commettez la moindre erreur, quelqu’un en parlera pour vous.

Le challenge en lien avec ce roman :

Le challenge cabossé

challenge feel good Voisins, voisines 2016

Advertisements

6 réflexions sur “La bibliothèque des coeurs cabossés – Katarina Bivald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s