Ma belle-mère russe et autres catastrophes – Alexandra Fröhlich

Éditions : Pocket – 341 pages

ma-belle-mere-russe-et-autres-catastrophes Présentation de l’éditeur :

En quelques semaines, Paula, brillante avocate, a tout perdu : l’homme qui partageait sa vie la quitte lâchement, emportant avec lui la clientèle de leur cabinet commun. Seule et désoeuvrée, Paula est proche du désespoir, quand elle voit débouler dans son bureau désert l’extravagante famille Polyakov et leurs histoires à dormir debout. Et avec eux leur fils, le mystérieux et désirable Artiom, qui emporte dans un tourbillon le coeur chamboulé de Paula. Mais si on ne choisit pas sa famille, on choisit encore moins sa belle-famille et c’est peu dire que les Polyakov son envahissants ! Avec une belle-mère comme Darya, une femme plus obstinée qu’un char russe et plus folle qu’un furet enragé, le mariage de Paula a-t-il une chance ?

Lire la suite

Publicités

L’élégance du hérisson – Muriel Barbery

Éditions Gallimard (2009), 413 pages

L'élégance du hérisson

Présentation de l’éditeur :

« Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.
Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. »

Lire la suite