La perfection du tir – Mathias Énard

Éditions : Actes Sud – 180 pages

la-perfection-du-tir

 
Présentation de l’éditeur :

Tout est dans la concentration. Tout est dans la patience, le calme, la maîtrise du souffle. Les bons jours, un seul tir parfaitement réussi suffit à lui donner la joie du travail accompli. Alors, le narrateur redescend de ce toit d’immeuble où il s’était embusqué pour tuer – dans cette ville livrée à la guerre civile -, et il rentre chez lui, retrouver sa mère à demi folle. Puis survient Myrna, une jeune fille de quinze ans embauchée pour prendre soin de la mère malade. Myrna dont la naissante féminité devient pour lui un objet de fascination, un rêve d’amour – l’autre chemin vers la perfection ?

Lire la suite

La mémoire des murs – Tatiana de Rosnay

Éditions Le Livre de Poche (2010) – 152 pages

la mémoire des murs

Présentation de l’éditeur :

Lorsqu’on entre quelque part, on peut s’y sentir merveilleusement bien ou, au contraire, horriblement mal. Comme si les pierres s’imprégnaient de joie ou de chagrin pour plus tard s’en décharger et les restituer.
Fraîchement divorcée, Pascaline, une informaticienne de quarante ans, vient de trouver l’appartement de ses rêves. À peine installée, elle apprend que ces murs ont été témoins d’un crime. Lentement, par touches infimes, ce drame fait surgir en elle une ancienne douleur, une fragilité restée longtemps enfouie. Pour en finir avec son passé, elle se lance alors sur les traces d’un tueur en série. Une quête obsessionnelle qui ravive ses blessures et l’amène à la lisière de la démence.

Lire la suite

Thérèse Raquin – Émile Zola

Éditions Le Livre de Poche (2012), 308 pages

Thérèse Raquin

 
 

Présentation de l’éditeur :

Ce qui nous éblouit aujourd’hui dans Thérèse Raquin, c’est le Zola poète et visionnaire, metteur en scène de la réalité et peintre des âmes de la nuit. […] Quelle force dans la description de ces êtres emmurés en eux-mêmes, vaincus par des puissances obscures qu’ils ne sauraient nommer, rançonnés déjà par la mort qui les guette ! Et quelle géniale invention dramatique tout au long de cette descente aux enfers, haletante, convulsive, sauvage ! – Robert Abirached.

Lire la suite

Madame Diogène – Aurélien Delsaux

Éditions Albin Michel (2014) – 137 pages

Madame Diogène

 

Présentation de l’éditeur :

Madame Diogène ne vit pas dans un tonneau mais dans un appartement transformé en terrier. Elle y a accumulé au fil du temps des tombereaux d’immondices dont les remugles ont alerté les voisins. Elle n’en a cure, elle règne sur son domaine, observe le monde de sa fenêtre, en guette l’effondrement et le chaos. Elle sait qu’autre chose se prépare. Plongée vertigineuse dans la folie, analyse minutieuse de la solitude radicale, ce premier roman d’Aurélien Delsaux explore avec une force et une maîtrise étonnantes un territoire aussi hallucinant qu’insoupçonné.

Lire la suite