La dernière conquête du major Pettigrew – Helen Simonson

Éditions 10/18 (2013) – 541 pages

La dernière conquête du major Pettigrew

 
 

Présentation de l’éditeur :

À Edgecombe Saint Mary, en plein cœur de la campagne anglaise, amour courtois et tasse de thé sont de rigueur ! Mais quand un flegmatique major s’amourache d’une modeste Pakistanaise, les langues se délient et les collets montés frémissent… Confrontés aux préjugés des villageois, où le racisme ordinaire sévit tout autant dans les soirées privées que sur les bancs de messe, les obstacles pour leur amour seront nombreux…

Lire la suite

Beignets de tomates vertes – Fannie Flagg

Éditions J’ai lu (2009) – 474 pages

Beignets de tomates vertes

 
 

Présentation de l’éditeur :

Au sud de l’Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d’une voie ferrée…Ninny, fringante octogénaire, se souvient et raconte à Evelyn, une femme au foyer à l’existence monotone, les incroyables histoires de la petite ville de Whistle Stop. Grâce à l’adorable vieille dame, Evelyn, qu vit très mal l’approche de la cinquantaine, va peu à peu s’affirmer et reprendre goût à la vie.

Lire la suite

Le singe de Hartlepool – Wilfrid Lupano

Éditions Delcourt (2012), 96 pages

Le singe de Hartlepool

Présentation de l’éditeur :

1814, au large des côtes du petit village anglais de Hartlepool, un navire de la flotte napoléonienne fait naufrage lors d’une tempête. Au petit matin, sur la plage, les villageois retrouvent un survivant parmi les débris. C’est un singe qui jouait le rôle de mascotte à bord du vaisseau, et qui porte l’uniforme français. Or les habitants de Hartlepool DÉTESTENT les Français, même s’ils n’en ont jamais vu en vrai. D’ailleurs, ils n’ont jamais vu de singe non plus. Mais ce naufragé arrogant et bestial correspond assez bien à l’idée qu’ils se font d’un Français… Il n’en faut pas plus pour qu’une cour martiale s’improvise.
Inspiré d’une légende tristement célèbre du Nord de l’Angleterre, le Singe de Hartlepool est une fable tragi-comique qui parle de nationalisme va-t-en-guerre et du racisme ignorant qui ne connaît pas de frontières…

Lire la suite