L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux – Nicholas Evans

Éditions Pocket (1997) – 436 pages

L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux

Présentation de l’éditeur :

Comment réagira Annie Grave, vedette de la presse new-yorkaise, lorsque Grace, sa fille unique de 13 ans et son pur-sang, Pilgrim, seront fauchés par un quarante tonnes sur une route verglacée ?
Elle sera profondément bouleversée, et elle comprendra très vite que, pour sauver Grace, il faut empêcher le sacrifice de l’animal mutilé.
Alors délaissant tout, elle va partir à la rencontre d’un homme qui possède un don mystérieux. C’est là-bas, dans la splendeur du Montana, que vit Tom Booker, le « chuchoteur », celui qui comprend si bien les chevaux et s peu ses propres sentiments.

Lire la suite

Publicités

Kath, T1 : Renaissance – Kristoff Valla

Éditions du Petit Caveau (à paraître le 25/10/2014), 320 pages

Lu en version ebook

Kath - renaissance

Présentation de l’éditeur :

Les vampires : une espèce plus ancienne que l’humanité.
Kath fut leur reine après avoir mené la rébellion contre son père, le premier d’entre eux.
Aujourd’hui, elle sort d’un long sommeil et découvre un monde changé. Une grande partie de sa mémoire a disparu durant son enfermement.
De la Sibérie aux États-Unis, en compagnie de son vassal, elle traque les indices qui l’aideront à reconstituer le fil de son histoire qui se confond avec celle de l’humanité.
Lorsque l’historien Jess Andrews croise sa route, il cherche à en savoir plus sur la mystérieuse inconnue et lève peu à peu le voile sur un univers étrange…

Lire la suite

On ne rentre jamais à la maison – Stéfani Meunier

Éditions Boréal (2013) – 160 pages

On ne rentre jamais à la maison

Présentation de l’éditeur :

Oublie-t-on jamais la maison qui a abrité notre enfance ? Ses odeurs, sa lumière, le vieil érable qui se dresse devant la porte, le bout de rue qu’on aperçoit de la fenêtre ?
La maison de notre enfance est un lieu magique, où rêves et cauchemars sont autant de pièces secrètes qu’on ne se lasse pas de revisiter. Chaque marche de l’escalier, chaque latte du plancher nous semble familière, aussi familière que le grain de notre peau, que la paume de notre main.
Pour Pierre-Paul, quitter la maison de son enfance, avenue Lorne, à Montréal, est d’autant plus déchirant que c’est là qu’il a vécu des moments inoubliables avec Charlie, sa meilleure amie. Charlie qui avait des passions, intenses, fulgurantes, fugaces. Charlie qui était fascinée par tout ce qui est mystérieux, inexplicable : les ovnis, la lévitation, les tueurs en série, le yéti, la disparition des dinosaures, les fantômes, la sensation de déjà-vu et, bien sûr, l’Atlantide, le triangle des Bermudes et les vagues scélérates. Faut-il voir dans ces passions, les trois dernières surtout, une prémonition de la façon dont elle allait disparaître ?
Avec ce don inimitable pour évoquer les atmosphères qui est le sien, Stéfani Meunier nous amène à revivre les abandons qui marquent la fin de l’enfance pour chacun de nous. Son écriture est un instrument d’une extraordinaire sensibilité qui révèle, sous la surface lisse de nos vies, les gouffres ouverts en nous par les lieux et les êtres que nous avons perdus.

Lire la suite

La tête de l’emploi – David Foenkinos

Éditions J’ai lu (2014) – 285 pages

La tête de l'emploi

 

Présentation de l’éditeur :

A 50 ans, Bernard voit sa vie complètement chamboulée : il perd son travail, sa femme demande le divorce, et il est contraint de retourner vivre chez ses parents. Jusqu’au jour où Bernard rencontre la fille d’un quincaillier, aussi perdue que lui…

Lire la suite