Dieu est un pote à moi (tome 1) – Cyril Massarotto

Éditions Pocket (2009) – 213 pages

Dieu est un pote à moi

 
 

Présentation de l’éditeur :

L’un a une barbe de quelques jours, l’autre de millions d’années.
L’un vit sur terre, l’autre dans les nuages.
L’un est vendeur dans un sex-shop, l’autre a un métier qui réclame le don d’ubiquité.
L’un n’a pas beaucoup d’amis, l’autre aimerait parfois se faire oublier d’eux…
Et si Dieu avait décidé de faire de vous son meilleur ami ?

Lire la suite

Servais des Collines : un aventurier de la Renaissance – Anne Percin

Éditions Oskar (2015), 365 pages

Servais des Collines

Présentation de l’éditeur :

Le jeune Servais, fils d’imprimeurs lyonnais, est un adolescent réservé qui rêve de voyages lointains. Il s’imagine naviguant vers l’horizon, explorant de vastes terres inconnues… Et Servais a de la chance, puisqu’à la Renaissance, de nombreux ouvrages d’explorateurs sont publiés, et son père Nicolas Des Collines est chargé de les imprimer. Mais son père, sur les conseils de ses amis imprimeurs et de François Rabelais, a pour lui d’autres ambitions : voulant l’éduquer suivant les principes humanistes, il l’envoie à Paris pour étudier. Ainsi son premier grand voyage ne sera-t-il pas celui qu’il espérait, et pourtant, c’est celui qui changera sa vie.

Lire la suite

Du domaine des Murmures – Carole Martinez

Éditions Folio (2013) – 225 pages

Du domaine des murmures

 
 

Présentation de l’éditeur :

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui ». Contre la décision de son père, le seigneur du domaine des Murmures, elle s’offre à Dieu et exige de vivre emmurée jusqu’à sa mort. Elle ne se doute pas de ce qu’elle entraîne dans sa tombe, ni du voyage que sera sa réclusion… Loin de gagner la solitude, la voici bientôt témoin et actrice de son siècle, inspirant pèlerins et croisés jusqu’en Terre Sainte.

Lire la suite

Le chat du rabbin, T2 : Le Malka des Lions – Joann Sfar

Éditions Dargaud (2003), 48 pages

Le chat du rabbin - T2

Présentation de l’éditeur :

Alger, une communauté juive du début du XXe siècle. Au centre de l’action, le chat du rabbin. Tordant, le chat : un squelette à oreilles, une dégaine de poubelle, un goût prononcé pour la discussion ― c’est un chat parlant. En l’occurrence, il raconte à Zlabya, sa maîtresse adorée (et fille du rabbin), la vérité sur le Malka des Lions ― un cousin qui doit arriver prochainement, tout auréolé et légende. On le dit capable de dompter un lion, même les yeux fermés. La vérité, c’est qu’il a pour ami un vieux lion poussif avec lequel il a monté un numéro : le lion effraie le monde, le Malka arrive et arrange tout. Ce qui lui attire gloire et récompenses variées. En attendant, le rabbin a un problème : le consistoire israélite de France exige de lui qu’il fasse une dictée. En effet, s’il veut être agréé rabbin officiel au lieu de  » juste rabbin comme ça « , il doit écrire en français ― pour faire la prière en hébreu à des Juifs qui parlent arabe, note le chat dans sa grande sagesse. Le chat est désolé :  » Mon maître, qui aime tant les livres, est en train de louper sa dictée.  » Ce qui le pousse, en désespoir de cause, à invoquer le nom de Dieu alors que c’est interdit. Résultat : il perd la parole, retrouve son statut de chat qui fait miaou, et le voilà incapable de donner son avis quand sa maîtresse adorée projette d’épouser un type qui ne lui plaît pas. Heureusement, pour notre plus grand plaisir, il continue de penser :  » Il va te prendre ta fille et tu seras vieux et elle sera enceinte et elle sera vieille et elle aura des enfants qui seront vieux et tout le monde mourra.  » C’est très triste, mais on note deux bonnes nouvelles : contre toute attente, le rabbin a réussi sa dictée ―  » le consistoire français il est très fier de vous  » ― et toute la smala reviendra bientôt dans l’Exode. Après La Bar-Mitsva, premier épisode encensé par la critique, Sfar nous donne encore une fois un chef-d’œuvre d’intelligence, d’humour et de tendresse ― trois vertus qui s’expriment autant dans les dialogues, captivants et savoureux, que dans le dessin, merveilleux de finesse et de drôlerie. La préface de cet album est signée Fellag.

Lire la suite

Le chat du rabbin, T1 : La Bar-Mitsva – Joann Sfar

Éditions Dargaud (2003), 48 pages

Le chat du rabbin - T1

Présentation de l’éditeur :

Préface de Eliette Abecassis : Au début, le chat du rabbin ne parle pas. Il est simplement libre comme un chat et ronronne dans les bras de la fille du rabbin, Zlabya, sa maîtresse adorée. Mais dans la maison du rabbin, il y a ce perroquet qui jacasse sans arrêt, et le chat le bouffe. Maintenant, il peut parler, et il commence par mentir : le perroquet est allé faire une course, dit-il, la gueule pleine de plumes. Mentir, c’est mal. Le rabbin décide donc de remettre le chat dans le droit chemin et d’en faire un bon Juif. Moyennant quoi, le chat exige de faire sa bar-mitsva. S’ensuivent des discussions très pointues avec le rabbin du rabbin, qui en conclut qu’on devrait noyer le chat. Malgré le plaisir qu’il prend à ergoter et chipoter à n’en plus finir, le chat a de la peine, depuis qu’il a la parole. Il a acquis un pouvoir dont il se passerait bien. Et finalement, il retourne vers le bonheur et les bras de sa maîtresse, à condition de se conduire comme un vrai chat et de ne plus jamais parler. Il est d’accord : « Ça vaut le coup de fermer sa gueule pour être heureux. » Il a seulement beaucoup de mal à fermer sa gueule en écoutant pérorer les disciples du rabbin, qu’il n’aime pas du tout, surtout celui qui veut épouser sa maîtresse… Sfar, qui est né lui-même dans une famille juive, met en scène une communauté juive du début du XXe siècle, à Alger. Dans un décor luxuriant de tissus, carrelages et tapis orientaux, il plante un héros qui semble sorti d’une poubelle : un chat écorché, anguleux, l’air d’avoir avalé un sac de clous ― hilarant. Têtu comme une bourrique et pas toujours avenant (bien que capable de tendresses renversantes), il a aussi avalé ce qui se fait de mieux en matière de raisonnement vicelard, thèse, antithèse, etc. Le résultat est une sorte de conte initiatique d’une grande beauté, où l’on apprend bien des choses sur l’usage de la parole, de la vérité et du mensonge. Une merveille de subtilité, d’émotion et d’ironie.

Lire la suite

La promesse de l’ange – Frédéric Lenoir & Violette Cabesos

Éditions Le Livre de Poche (2006) – 627 pages

La promesse de l'ange

 

Présentation de l’éditeur :

Rocher battu par les tempêtes, lieu de cultes primitifs sanctifié par les premiers chrétiens, le Mont-Saint-Michel est loin d’avoir révélé tous ses secrets. Au début du XIème siècle, les bâtisseurs de cathédrales y érigèrent en l’honneur de l’Archange, prince des armées célestes et conducteur des âmes dans l’au-delà, une grande abbaye romane.
Mille ans plus tard, une jeune archéologue passionnée par le Moyen Âge se retrouve prisonnière d’une énigme où le passé et le présent se rejoignent étrangement.

Lire la suite

L’heure indigo – Kristin Harmel

Éditions Denoël (2014) – 426 pages

L'heure indigo

Présentation de l’éditeur :

À Cape Cod, dans le Massachusetts, Hope s’affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie familiale. Entre son travail, la rébellion de sa fille adolescente, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le surmenage. Hope s’enfonce peu à peu dans la déprime et la résignation. Aussi, quand sa grand-mère Rose lui demande d’aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, Hope accepte sans hésiter. Décidée à reprendre sa vie en main, elle s’envole pour Paris en quête de ce passé dont elle ignore tout. Car le temps est compté : atteinte de la maladie d’Alzheimer, la mémoire de Rose faiblit. Pour tout indice, elle a donné à sa petite-fille une simple liste de noms et une adresse.

Lire la suite

Grand-père avait un éléphant – Vaikom Muhammad Basheer

Éditions Zulma (2010), 155 pages

Grand-pe?reAvaitUnE?le?phantAW (Page 1)

 

Présentation de l’éditeur :

Du monde, la jeune et jolie Kounnioupattoumma ne sait rien, si ce n’est que son grand-père avait un éléphant ! Fille de notables musulmans, elle est en âge d’être mariée. Mais pour sa mère, les prétendants ne sont jamais assez beaux, jeunes, riches, puissants… Surtout quand on songe à la splendeur passée du grand-père à l’éléphant. Hélas, voilà la famille ruinée. Adieu vaste demeure, domestiques, bijoux en or ! Kounnioupattoumma peut enfin goûter aux délices de la baignade en attendant des jours meilleurs…

Lire la suite

À mort la haine ! – Arthur Ténor

Éditions Oskar (2013), 99 pages

A mort la haine

 
 

Présentation de l’éditeur :

Entre Elie le Juif et Mourad l’Arabe, c’est la guerre : de joutes verbales en insultes raciales, le collège est devenu leur champ de bataille. Pour cause de séjour à la neige, les deux belligérants font la trêve, mais mêmes à skis, la haine ne se chasse pas comme ça. Dans la tempête qui menace, Mourad et Elie n’auront pas d’autre choix que d’unir leurs forces et déposer les mots, pour espérer sauver leur peau.

Lire la suite