Édith, reine des Saxons – Regine Sondermann

Un grand merci à Regine Sondermann et à Karine Voigt (traductrice) pour ce beau livre !

Éditions Amazon (2014) – 208 pages

Édith, reine des Saxons

Présentation de l’éditeur :

« Vous voulez m’aimer, mais vous ne me connaissez pas ».

C’est par ces mots que la Reine Édith commence son récit, qu’elle nous adresse aujourd’hui la parole, à plus de mille ans de distance. L’auteur magdebourgeoise, Regine Sondermann, transporte le lecteur dans un Moyen-Âge encore jeune, aux côtés d’une femme, dont on ne connaissait jusqu’à présent que peu de choses. Elle mourut à trente-six ans et fut enterrée dans la cathédrale de Magdeboug où ses ossements ont été retrouvés dans son tombeau en l’an 2010. L’auteur a trouvé dans les sources historiques, les livres d’histoire et ses entretiens avec archéologues et historiens de petits morceaux de cette courte vie, qu’elle a patiemment assemblés et remis en place, comme un bol ancien brisé il y a très longtemps. Lire l’histoire d’Édith et sa famille, c’est voyager dans les contrées inconnues, qui nous paraissent si proches, et se trouvent pourtant infiniment loin, c’est découvrir des mœurs tantôt archaïques, tantôt cruelles et la croyance profonde guidant et réconfortant nos ancêtres, livrés impuissants aux guerres, famines et maladies.

Lire la suite

Publicités